In her last days, Whitney Houston talked about longing to see Jesus

Standard

Friends say that the late singer told them she sensed the end was near … and the night before her death took the microphone at a nightclub to sing a poignant “Jesus Loves Me”

BY: Rob Kerby

Whitney

In the final days leading up to her death, the late singer Whitney Houston told friends that she “really wanted to see Jesus.”

 

On Friday, the evening before she was found dead in her room at a Hollywood hotel, she performed a sweet, heart-felt version of “Jesus Loves Me” at the Tru nightclub in Hollywood. There, according to the Hollywood gossip program TMZ, she told friends she had a feeling the end was near.

 

Here is a stirring version of the song that Houston performed recently — after telling the crowd that she had given her heart to Jesus many years earlier.

In the days before her death, friends are saying she frequently quoted the Bible, sang hymns and engaged in “intense conversations about Jesus Christ and the afterlife with her close friends and family members,” according to the New York Daily News.

After performing “Jesus Loves Me” at the Hollywood nightspot, Whitney told one of her friends, “I’m gonna go see Jesus. I want to see Jesus,” according to the website Celebrity Gossip.

The next morning, hours before her death, Whitney was discussing a Bible passage involving John the Baptist and Jesus when she flashed a big smile and remarked, “You know, he’s so cool. I really want to see that Jesus.”

Another source told TMZ that Whitney had been telling friends she “felt like her time was coming” … and wanted to make sure she spent her time praising her Lord and Savior whenever she could.

“We’re told the bible passages Whitney was quoting on the morning of her death were Matthew 3:13 through 17, referencing the baptism of Jesus, reported TMZ. The passage goes:

Then Jesus came from Galilee to the Jordan to be baptized by John. But John tried to deter him, saying, “I need to be baptized by you, and do you come to me?”

Jesus replied, “Let it be so now; it is proper for us to do this to fulfill all righteousness.” Then John consented.

As soon as Jesus was baptized, he went up out of the water. At that moment heaven was opened, and he saw the Spirit of God descending like a dove and alighting on him. And a voice from heaven said, “This is my Son, whom I love; with him I am well pleased.”

Read more: http://www.beliefnet.com/Entertainment/Home-Page-News-and-Views/Whitney-Houston-talked-about-seeing-Jesus.aspx#ixzz1mivVL5nh

Dovie Kendo:”je suis actuellement en studio pour mon futur album musical…Ce n’est pas un métier de mendiant”

Standard

Metteur en scène,comédienne,femme charismatique au sourire très enjoué,Dovie Kendo fait le breack uninstant,juste pour nous livrer ses projets les plus secrets,son ras-le bol quant aux impostures dans le métier de comédien et aussi…une charmante tchathe sur son séjour en TUNISIE

 

A l’affiche,le CAMELEON!!!

www.kulturoskope.com:Depuis 2009,que devient Dovie Kendo ?
Dovie Kendo :Mais Dovie elle est là, elle travaille dans le même milieu ;il n’ya pas que les planches, il ya la télé, la mise en scène et je joue toujours. J’ai mis en scène la pièce « le caméléon » et « épilogue d’une trottoir ».
www.kulturoskope.com:Mais pourquoi épilogue « d’une » trottoir et pas le contraire ?
D.k: Mais parce que lorsque tu regardes la pièce, tu comprends. Déjà que la pièce est jouée d’abord par une femme, ensuite, c’est un choix de titraille qu’a fait l’auteur. La pièce s’est jouée vendredi 13 janvier à l’institut français de Yaoundé et c’était super !les gens ont adoré le texte et le jeu (rires !),le jeu qui était tout aussi osé si je peux le dire ainsi.

www.kulturoskope.com:De ton expérience de comédienne à celle de metteur en scène tu diras que tu as plus un penchant pour laquelle ?
D.k: Mais je ne peux pas dire que je choisi !je fais de la mise en scène pour former les jeunes, pour mettre en places ou au service des autres, ce que j’ai appris en Tunisie durant ma formation

 

Dovie,un charisme et le tour est joué au bout d’un texte!!!

www.kulturoskope.com:Parlant justement de cette expérience en Tunisie, que t’a-t-elle apporté de plus ?
D.k: Oulalaa !beaucoup.oui beaucoup comme le fait qu’il existe des codes universels dans le théâtre. Ce sont des arabes !eux ils ne pas s’expriment pas en français ; déjà qu’il est difficile de voir un film en français là bas. Donc, ensemble, nous créons une communication qui nous rassemble tous, avec des codes, de sorte à se comprendre. C’est ce que nous a appris la méthode de Zinédine Ganon(directeur du théâtre EL HARAM).Et en plus, le metteur en scène là-bas reste le maitre durant les répétitions. Ce n’est pas comme chez nous ici où il est chiffonné.

www.kulturoskope.com:Il faut quand même dire que depuis, tu te fais aussi de plus en plus rare sur le petit écran !
D.k: (Rires !) C’est parce que je ne suis pas disponible. J’ai participé dans 4séries dans le « procès » avec l’artiste Man No Lap, actuellement je suis en plein tournage avec Alphonse Béni pour un long métrage intitulé « folles d’amour »que je conseille d’ailleurs de voir et revoir dès sa sortie.
www.kulturoskope.com:Peut-être parce qu’à l’intérieur tu y ressors encore cette vague d’émotions !
D.k: (Rires)

PORTABLE WATER: BASILA ATANGANA KOUNA ASSURES

Standard

16/02/2012THE PAN AFRICAN INTERGOVERNMENTAL AGENCY FOR WATER AND SANITATION IN AFRICA HAS ANNOUNCED PLANS TO ASSIST CAMEROON’S EFFORTS IN PROVIDING PORTABLE WATER TO MORE CAMEROONIANS.

The Chief Executive Officer of the agency, Idrissa Doucoure met with the Minister of Water and Energy Atangana Kouna Basile.

In a related development, the people of Mbankomo and its environs have celebrated the construction of a water point.

The Minister was in Mbankomo to inaugurate the water point which was constructed within the frame work of a project to provide potable water to some 52 (fifty two) centres across the country.

Toni Nanyongo

CHADIAN TRUCK DRIVERS DEFY NGOUNDERE SECURITY FORCES

Standard

16/02/2012THE INCIDENT TOOK PLACE AT THE NGOUNDERE RAILWAY STATION WHEN A COMMERCIAL BIKE RIDER OF CHADIAN ORIGIN WAS TAKEN FOR QUESTIONING, ACCUSED OF HAVING STOLEN FUEL FROM ONE OF THE TANKS IN THE STATION.

As the second suspect was about to be arrested, the Chadian truck drivers went on the offensive and attempted to prevent the arrest.

The Police force was called in to ensure order, but they were not given the opportunity to do so.

They became the target of the truck drivers and a violent incident ensued.

By 10 PM, some 15 people, ten of whom were policemen sustained serious injuries.

The Police Superintendent of the Ngoundere Central Police station is part of the wounded.

Apart from the injuries, considerable material damages were also registered.

Three police cars were destroyed. Administrative authorities and the judiciary are presently investigating the incident.

Pamela Bidjocka, Editor

SINE(Sidney):mon équipe pense qu’après mon sacre d’Africastar je suis devenu le precurseur d’un nouveau mouvement pour la jeunesse aficaine

Standard

Lauréat de la première édition d’Africa stars,SINE fait le déballage pour les lecteurs de kulturoskope, avant de replier bagages vers le Maroc.

 

Il mets le palusisme K.O!!! interressant!

www.kulturoskope.com:après ton sacre remporté à la première édition d’africa stars, penses-tu que « koh koh » est le réveil brutal de Sidney ?

SINE:Koh Koh c’est la direction artistique que je recherchais après mon succès d’Africastar et aujourd’hui je me sens prêt pour me remettre sur scène. Alors évidement que c’est le réveil brutal comme vous le dites.

www.kulturoskope.com:justement quel est le message que tu véhicules à travers ce titre ?

SINE:Koh Koh c’est comme appeler ou prendre quelqu’un pour un Mougou,et Mougou c’est un fainéant, celui que tout le monde domine.

www.kulturoskope.com:au fait, comment nommes-tu ce rythme qui s’accroche à ce titre ?SINE:C’est du hip hop d’une perspective africaine.C’est le produteur/co-compositeur de la chanson ,Jovi qui a eu cette magnifique inspiration et me la proposer.Dès que j’ai écouté la chanson, je l’ai directement kiffé.

 

A coeur ouvert!!!

www.kulturoskope.com:y a-t-il un album couleur Sine qui se cache derrière cette nouvelle trouvaille ?

SINE:Évidement,IL y’a beaucoup de bonnes surprises,j’ai travaillé avec différents producteurs alors il y’a vraiment des styles variés.L’album s’intitule First Born qui veut dire l’ainé en français.L’ainé parce que mon équipe pense que après mon sacre d’Africastar je suis devenu le précurseur d’un nouveau mouvement pour la jeunesse africaine en générale et Camerounaise en particulier.

www.kulturoskope: sinon comment se passe la promotion ? 
SINE:Parce qu’on sait ce volet très délicat en Afrique et au Cameroun en particulier !
Pour la promo tout va bien il y’a un plan promotionnel bien établi donc on reste professionnel jusqu’à la fin.

www.kulturoskope:le clip et la chanson dans leur genre groove assez avec ce coté mature et ces altérations communes aux ambiances musicales du Cameroun (quelques pichenettes empreintes chez Njohreur par exemple) !mais toi comment tu la sent ?quelle direction lui donnes-tu ?
SINE:C’est un meltingpot des rythmes différents comme le RnB,Hiphop,reggae,techno et makossa.Je trouve la chanson originale avec beaucoup de pidgin Camerounais,je trouve aussi quelle a sa place au niveau international et c’est une belle chanson pour lancer la promo de l’album [bl]First Born.

 

SINE,yes oooooooh!!!

www.kulturoskope.com:l’album du p-square sorti fin 2011 comment penses-tu que « koh koh »parviendra à supplanté le décor de ce type de musique ?

SINE:oui KohKoh a sa place bien sur,déjà sur internet il ya des réponses positives,j’ai beaucoup du respect pour le succès des P square mais je pense qu’on a notre place aussi dans cette industrie en tant que Camerounais.le fait que je gagne Africastar confirme le fait qu’on a le niveau et que impossible n’est pas Camerounais,non?

www.kulturoskope:on remarque aussi que Sidneydevient d’un jour ou l’autre sans crier gare,Sine. Que nous cache cette soudaine révolution de l’artiste que tu es ?
SINE:Sidney devenue Sine,c’est juste pour être moi même et me présenter au monde comme un boy deBamenda fier de ses origines et qui pense avoir quelque chose à partager avec le monde.Sine c’est le nom de ma feu maman que j’ai perdu a l’age de trois ans. C’est donc une manière de lui rendre hommage.

[/bl]www.kulturoskope.com: [g]pourquoi l’usage du pidging dans cette chanson ?
Pour des raisons culturelles et marketing.Le Pidgin est une langue qui gagne de plus en plus de popularité dans beaucoup des pays en Afrique de l’Ouest et central et même parmi les communautés Africaines à l’occident et j’ai grandi en parlant cette langue que je trouve vraiment originale pour la chanson.

 

l’album dans les bacs très très bientôt!!!

www.kulturoskope.com:on remarque aussi que dans « koh koh »tu présentes des filles un peu dénudés comme dans certains clips occidentaux. Est-ce pour toi une forme meilleure de promouvoir la musique ?
Dénudé je ne sais pas.Mais c’est un clip qui passe dans le marche compétitif.Aujourd’hui notre but c’est nous rendre visible et les gens voient des belles gosses et ils adorent le concept et je ne vois pas vraiment des scènes dénudées seulement si je me trompe.

www.kulturoskope.comune question coquine pourSine;c’est quoi la place qu’il accorde au sujet du sexe ?

SINE:Le sexe a un rôle important dans la vie de chaque être humain,j’accorde une place importante au sexe mais je dis aux jeunes de se protéger car il y a le SIDA et aussi d’autres maladies.

www.kulturoskope.com:pour les lectrices de kulturoskope.com, Sine est-il encore prêt à s’engager dans une relation sentimentale ?ou alors il y aurait une Mme Tum quelque part ?
SINE:Je suis toujours célibataire.

www.kulturoskope.com:après Africa stars, aujourd’hui combien peut couter l’artiste Sine sur une scène ?
Contactez mon management il vous le dira.77727367.

www.kulturoskope.com:quels sont les projets à venir de Sine ?
SINE:Tout d’abord la sortie de l’album First Born et après pleins de bonnes choses à venir.La sortie de l’album est prévue dans le mois de mars et sera pour une première fois une collaboration entre deux labels montants du hip hop Kamer,mon label Burn’m Records et Mumak avec le soutien de la Fondation Munaqui croit beaucoup à la jeunesse Camerounaise.

www.kulturoskope.com:un dernier mot pour la route ?bref pour ceux qui te lisent ?
SINE:Je remercie tous mes fans vous êtes la source de mon inspiration,2012 sera meilleur pour la musique du Cameroun et a bientôt sur les scènes.God bless!!!

Entretien mené par Fidèle Ntoogue